HomeHome  CalendarCalendar  FAQFAQ  SearchSearch  MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  RegisterRegister  Log inLog in  

Share | 
 

 TOUR BOOK

Go down 
Go to page : 1, 2, 3  Next
AuthorMessage
Tiphanie
Designeuse
Designeuse
avatar

Messages : 3487
Date d'inscription : 2009-11-06
Age : 31
Localisation : Charleville-mézières (08)

PostSubject: TOUR BOOK   Sat 6 Oct - 18:58

JOUR 1.
Départ aux aurores, ce vendredi 28 septembre, début de notre aventure métallique trans-européenne. Le camping car est plein comme un oeuf ; trois occupants à bord. On récupère le retardataire (la foule (ouuuuuhhh) au RER du coin et hop, direction le Nord ! Les plus fatigués, après cette courte nuit, roupillent dans les couchettes-lits et les chauffeurs chauffent... Cinq heures plus tard, foi de GPS, nous sommes à l'Effenaar de EINDHOVEN, sorte de cube-mini Zénith en plein centre ville, accueillant 1300 personnes (debout). Le tourbus de Therion est déjà sur place ; il est midi, c'est le petit matin, les therionistes émergent peu à peu, arrivés très tôt le matin de leur Suède natale.

Peu après, les quatre espagnols (+ leur manager) d'Antalgia arrivent également. On fait aussitôt connaissance, un peu timidement au début, et, très rapidement, le courant passe. On est visiblement parti pour beaucoup partager pendant ces 24 jours et ce sera déjà les déplacements car nous voyageons désormais ensemble. Ce sont des gars bien (dont une fille...) qui jouent un joli métal progressif souvent assez technique et sans doute moins « abordable », en live, que du Elyose, pour des publics qui n'ont pas eu la chance d'entendre le CD auparavant.

Au cours de cette journée, on croisera un à un, tous les membres de Therion, tous plus super sympas et d'un abord facile, les uns que les autres. Lori (Lewis) nous confie qu'elle appréhende de chanter en français devant nous ; Christian Vidal est déjà en pleine conversation de guitaristes avec Antoine ; Stefan (claviériste) nous raconte comment il s'est retrouvé à jouer dans Therion venant du jazz et nous caricature la musique du groupe avec beaucoup d'humour. La cohabitation s'annonce donc des plus agréables. Le grand manitou de la troupe, Christofer Johnsson arrivera, lui, en costard de boulot (….), traînant sa valise à roulette, en milieu d'après-midi.  

Bon premier concert, plutôt dans la détente, son correct, public (600 personnes) agréablement réceptif... On a même pris quelques métalleux du premier rang à chanter nos morceaux. Ces fans hollandais se présenteront à nous à la fin du concert, tout sourire. Un bon début en résumé ; et quel frisson d'avoir même été félicités par les membres de Therion ! On était fin prêt ; à présent, on se rode, on se chauffe, place au fine tuning...

Après s'être livrés au jeu des photos et dédicaces, on reprend la route vers minuit avec nos nouveaux amis espagnols, crevés, tant émotionellement que physiquement, pour s'arrêter sur la première aire d'autoroute croisée, pour une nuit qu'on espère réparatrice sur le parking poids lourds plein à craquer...

A suivre...

_________________


Last edited by Tiphanie on Sat 28 Dec - 14:44; edited 2 times in total
Back to top Go down
View user profile
Starg
Adelien
Adelien
avatar

Messages : 595
Date d'inscription : 2009-12-30
Age : 38

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Sat 6 Oct - 19:18

Christian est très sympa. En 2010, j'lui avait prêté mon guide michelin de Paris pour qu'il puisse aller voir la Tour Eiffel et l'Arc de Triomphe. Il me l'a rendu à son retour, dédicacé Very Happy
Back to top Go down
View user profile
Nwoaar
Elévation binaire
Elévation binaire
avatar

Messages : 391
Date d'inscription : 2011-05-01

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Sat 6 Oct - 22:32

Me tarde de voir les autres reports!!! En tout cas votre intégration dans leur groupe de m'étonne pas!
Back to top Go down
View user profile
Tiphanie
Designeuse
Designeuse
avatar

Messages : 3487
Date d'inscription : 2009-11-06
Age : 31
Localisation : Charleville-mézières (08)

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Sun 7 Oct - 8:44

JOUR 2.
Groningen. Arrivée dans les délais, soit vers 12H00. La loi du spectacle, c'est d'être là très tôt ; le tour manager sait alors que personne n'est susceptible d'être physiquement bloqué ici ou là, en chemin ; et donc tout va pouvoir tourner comme prévu... La salle est magnifique, c'est un amphithéâtre avec une scène sur vérins hydrauliques : on installe le matériel on stage au ras du sol et lorsque tout est OK, la scène s'élève alors d'un bon mètre.


JOUR 3.
Anvers : on est aujourd'hui en terre flamande. A se demander si Therion (comprendre Christofer Johnsson) ne s'est pas trompé d'adresse avec son beau nouvel album tout de français vêtu (« les fleurs du mal »). Apparemment, intelligent, le public local ne lui en tient aucunement rigueur et ne mélange pas querelle « ethnique » local et métal...

Une anecdote, au passage : en fin de set de Therion, pendant le premier rappel du public, le chanteur, Thomas, et le guitariste, Christian, se précipitent backstage... Le premier se rend à un endroit où personne ne peut aller à sa place tandis que le second se jette sur son ordi/Wifi. Mais qu'est-ce qu'un prince du métal peut bien avoir à faire devant un ordi dans un moment aussi critique, alors que la salle s'époumone à demander le rappel du groupe ??? Consulter les mails de la banque, boursicotée, guetter un mail d'une admiratrice énamourée...??? Soudain, un hurlement ; notre homme ressort les bras en l'air, la gratte en bandoulière et le sourire jusqu'aux oreilles : « FOUR/ZERO !!! » et il repart en courant vers la scène... On comprend ensuite que tous les dimanches, son équipe de football fétiche argentine joue...

Christian Vidal, en dépit de son nom est un bel argentin aux cheveux hyper longs auquel on peinerait à trouver un autre emploi que guitariste de métal tant il est magnifique dans ce rôle. Il est d'une gentillesse non feinte et très attentif aux autres (il échange des anecdotes avec tout le monde, même avec le personnel de service des endroits où nous sommes reçus et « nourris »). Il a une magnifique tenue de scène noire qu'il a fait faire sur mesure à Buenos Aires ; il ne lui manque qu'un splendide étalon noir, assorti, à chevaucher sur scène. Et chez Elyose, on n'est pourtant pas très clients des clichés métalleux, mais là, on aime, c'est le sans faute esthétique... On ne parlera évidemment pas de son niveau guitariste ni de ses compétences scéniques irréprochables. En fan de foot, il ne se déplace jamais sans son ballon de foot et dès qu’une pelouse est dispo à moins de 500m de la salle de concert, il recrute frénétiquement des amateurs pour se lancer dans des matchs improbables, les torses nus contre les textiles. Ghislain et Antoine (prof de sport) lui ont donné la réplique à Anvers. Bref, une jolie rencontre avec un vrai artiste doublé d'une belle personne.

Cette tournée pour nous est un laboratoire formidable : des salles entre 400 et 1000 personnes tous les soirs, un son de mammouth avec des moyens (mis à notre disposition) et une balance sonore impossibles à trouver dans des petites salles. Sur cette tournée, hors le fait de promouvoir notre musique, notre objectif est clairement de booster nos performances scéniques avec cette perspective quotidienne magnifique : tenir compte du show de la veille pour corriger, modifier, ajouter des éléments scéniques, et appliquer le tout....dès le concert du lendemain. Et ce, sur une vingtaine de dates. Donc on s'enregistre beaucoup et on débriefe, on analyse le soir au coin du feu (comprendre : pendant les déplacements de ville en ville, et dans les périodes de repos en backstage). Alors dans ce contexte, il y a parfois des concerts « référence », pour certains d'entre nous, après lesquels rien n'est plus pareil en termes d'aisance, d'appréhension (dans tous les sens du terme) de l'événement. Ce sera le cas de plusieurs d'entre nous sur ces trois premiers concerts. De bon augure à la veille de Paris même si on aurait évidemment préféré jouer en France réglés comme une machine de guerre en fin de tournée et non en début... Mais bon, pas de quoi faire la gueule tout de même.

_________________
Back to top Go down
View user profile
The Effigy
Mirry dancers
Mirry dancers
avatar

Messages : 161
Date d'inscription : 2011-06-18

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Sun 7 Oct - 15:22

pas de suite a tout ca..? c'est hyper chouette de suivre un journal de bord de la tournée... ;-)
Back to top Go down
View user profile
kévin
Wine from the sick
Wine from the sick
avatar

Messages : 572
Date d'inscription : 2009-08-30

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Sun 7 Oct - 16:04

yep c’est sympa ce petit briefing!
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/start_music
Tiphanie
Designeuse
Designeuse
avatar

Messages : 3487
Date d'inscription : 2009-11-06
Age : 31
Localisation : Charleville-mézières (08)

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Mon 8 Oct - 12:56

J'arrive, j'arrive ! Razz

JOUR 4.
Paris, le Bataclan. Grosse échéance pour Elyose, groupe parisien, avec une captation vidéo de surcroît, ce qui constituera une micro-pression supplémentaire. Show honorable au final mais, les jours suivant le démontreront, très en dessous de ce qu'Elyose est capable de donner et donnera en fin de tournée. L'accueil des parisiens fut chaleureux et les contacts d'après concert avec « notre (ancien ou nouveau !) public » particulièrement agréables (ainsi qu'avec la famille et les amis proches). En fin de show, le toujours très sérieux Christofer Johnsson, connu pour compter ses mots, balancera à Justine un laconique : « That was a great show... ».


JOUR 5.
Rennes : salle de dimension moindre mais public hyper réceptif et très participatif. On est tombé un peu sous le charme et ce d'autant qu'on a eu droit à un rappel ; si, si !!! Et nous pulvériserons à Rennes nos records de venre de CD d'après concert. Comme quoi, quand on dit que « nul n'est prophète en son pays... ». Encore bravo les Bretons, et bretons de l'instant !!! On aura également la surprise de retrouver en fin de concert nos amis du groupe STAMINA, cousins métalleux électro.



JOUR 6.
Relâche sur la route de Madrid. Atmosphère un peu curieuse, à mi-chemin entre un jour de congé de métalleux et une légère frustration de ne pas jouer le soir. On fait escale en bord de mer, à Biarritz, sous un soleil de plomb et 24°C. Une pause de quelques heures au parfum de vacances un peu hors du temps, face aux surfeurs biarreaux sur des rouleaux de 4m de haut...


_________________


Last edited by Tiphanie on Tue 9 Oct - 18:41; edited 1 time in total
Back to top Go down
View user profile
The Effigy
Mirry dancers
Mirry dancers
avatar

Messages : 161
Date d'inscription : 2011-06-18

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Mon 8 Oct - 14:07

ahhh... merci... chouette d'avoir une suite... ca fait plaisir d'apprendre que des cd se vendent... le nom d'Elyose voyage enfin en europe... :-)
Back to top Go down
View user profile
Nwoaar
Elévation binaire
Elévation binaire
avatar

Messages : 391
Date d'inscription : 2011-05-01

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Mon 8 Oct - 21:23

De superbes photos et un texte génial!!!!
Back to top Go down
View user profile
2manynotes
Mirry dancers
Mirry dancers
avatar

Messages : 283
Date d'inscription : 2009-10-07

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Tue 9 Oct - 8:02

Excellent Smile
Et on est qu'au jour 6.... c'est à dire encore au début....
Back to top Go down
View user profile
Tiphanie
Designeuse
Designeuse
avatar

Messages : 3487
Date d'inscription : 2009-11-06
Age : 31
Localisation : Charleville-mézières (08)

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Tue 9 Oct - 13:35

Oui, je suis tellement contente pour eux I love you

JOUR 7.
Madrid. La salle n'est pas énorme. On partage un peu de la tension de nos partenaires d'Antalgia qui jouent, à leur tour, à domicile. La sensible et très talentueuse Bella, chanteuse d'Antalgia, appréhende un peu l'événement face à un public qu'elle sait particulièrement exigeant. Ce d'autant que Madrid est plus électro que métalleuse. Et ce soir, Bella cassera la barraque : le groupe est chaudement applaudi dès le premier morceau, libérant d'un coup les angoisses de notre camarade espagnole. Un bon moment par procuration... Puis, Elyose : le mythe des espagnols à sang chaud n'en n'est pas un : dès le permier morceau, comme pour Antalgia, ils seront « à fond dedans », réceptifs à notre musique et répondant du tac au tac aux invites de Justine. Un autre très bon moment que celui-ci. La contagion aidant, Antalgia et Elyose assisteront (très activement...) pratiquement à l'intégralité du show Thérion, depuis le haut des gradins (zone réservée), en se faisant visiblement remarquer depuis la scène, sans doute à la grande satisfaction de Therion. Justine n'a jusqu'à présent raté aucune des 6 premières dates.



JOUR 8.
Barcelone. Belle et vaste scène (on en attaque une série de sympas...). Mais avec un défaut : un max de résonnance des fréquences basses émises et reçues depuis la salle. En résumé, on va un peu jouer sur un volcan en activité... Grosse ambiance espagnole une fois de plus, très mâle, ce que Juss ne manquera pas de souligner pendant le concert.


JOUR 9.
Bilbao. Dès l'arrivée, le sacro-saint brunch du matin (13H00...) avec les membres de Therion (Lori, Linnéa, Christian et Stefan). Depuis notre premier jour c'est un peu l'orgie de nourriture ; le mythe du musicien mal nourri en est vraiment un, au moins dans le confortable contexte d'une tournée. Et le serveur du matin, modeste, nous a prévenus que ce soir, ce serait « autre chose... ». Avec le recul, Justine se sent légèrement ridicule d'avoir rempli tous les placards du tourbus de provisions. Certains d'entre nous n'ont jamais autant mangé. Sinon, salle de 1800 personnes et scène de fou furieux (13mx8m). Un bon entrainement sur un « grand » stade avant le retour au pays pour Toulouse et Lyon, deux échéances importantes (aussi...) de notre agenda national.


Back to top Go down
View user profile
2manynotes
Mirry dancers
Mirry dancers
avatar

Messages : 283
Date d'inscription : 2009-10-07

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Tue 9 Oct - 14:35

Rassure-moi t'as pas fini ton assiette Wink
Back to top Go down
View user profile
The Effigy
Mirry dancers
Mirry dancers
avatar

Messages : 161
Date d'inscription : 2011-06-18

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Tue 9 Oct - 16:29

et ben dis donc... c'est donc ca un voyage gastronomique... cool hein... :-)
Back to top Go down
View user profile
Nwoaar
Elévation binaire
Elévation binaire
avatar

Messages : 391
Date d'inscription : 2011-05-01

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Tue 9 Oct - 20:11

Vous prenez de petits plaisir partout!! En plus on voie un Burger King^^
Back to top Go down
View user profile
Tiphanie
Designeuse
Designeuse
avatar

Messages : 3487
Date d'inscription : 2009-11-06
Age : 31
Localisation : Charleville-mézières (08)

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Wed 10 Oct - 14:05

JOUR 10.
Toulouse. Le Bikini est une splendide salle en banlieue toulousaine, dédiée aux soirées et aux concerts de tous poils. Tout (scène, loges, accès intérieurs, backstage, dépendances, circulation) y a été pensé pour faciliter la tâche de tous les intervenants d'un spectacle. Lorsque l'on bourlingue un peu de salle en salle de spectacle on voit assez rapidement la différence entre les salles réellement « dédiées » au spectacle, conçues-construites pour cette utilisation, hyper fonctionnelles, en général non située au coeur des villes, et celles où le propriétaire à racheté un bâtiment déjà existant pour le transformer tant bien que mal en lieu de spectacle, où rien, ou presque, n'est réellement ergonomique. Pour mémoire, le premier Bikini avait subi la catastrophe d'AZF de plein fouet en 2001 et le nouveau est né des cendres du premier, ailleurs, quelques années plus tard, vers 2007.

On est accueilli (comme des rois) à notre arrivée par des gars de l'assos SPM qui est organisatrice de l'événement (ciel !). Au premier coup d'oeil on comprend que l'équipe (tous en tshirts rouge), tous bénévoles, a visiblement l'intention que la soirée soit une réussite. Le bus tour de Therion est déjà dans la place, -c'est la règle- et leur matos déchargé, prêt à être monté. Petit (c'est une vue de l'esprit) brunch du matin en compagnie des musicos/chanteurs(teuses) de Therion qui finira par une impro de vieux standards jazzy américain par Thomas puis sa fille Linnéa, avec l'incroyable Stephan au piano. Un très bon moment face à d'authentiques artistes, si l'on en doutait encore. Et puis c'est toujours troublant de voir ensemble le talentueux Thomas et sa petite fillotte dont il ne peut renier la paternité vu à quel point elle lui ressemble.

Stefan est pour sa part sans doute le membre le moins intégré du groupe et sans aucun doute le plus « extra-terrestre ». Il est né en Suède d'un père marocain. Il a une forte (très) corpulence, visiblement parfaitement assumée, et une incroyable tignasse dread lockée qui le pose plus en musicien de reggae qu'en métalleux. En fait, c'est un pur musicien de jazz à l'origine, qui a commencé, accrochez-vous, par jouer de la guitare dans le style, assez virtuose, d'Ingwie Malmsteen. Avec un parcours pareil, le sieur ne pouvait évidemment pas être tout à fait ordinaire. Il a été appelé par Christofer Johnsson une semaine avant la tournée et a bossé tout le répertoire à l'arrache avant quelque répètes pour la mise en place. Il est doté d'un humour féroce et d'un franc parler à toute épreuve. En private joke, il ne cache pas sa surprise face au répertoire de Therion et notamment le chant lyrique qui y participe, ce qui est pour lui une quasi aberration (chacun son truc...). Il ne manque également pas de se moquer gentiment du big boss du band pour ses côtés un peu autoritaire et froideur scandinave. Sa vanne préférée, c'est s'adresser aux jolies filles, désolé, en ne leur laissant aucun espoir d'avancée sentimentale sur le thème du « we can only be friends » (« nous ne pourrons au mieux qu'être amis... »). Il baragouine également quelques mots de français, toujours les même, en s'adressant notamment aux femmes : « ma petite gauffre », « comment ça va ? », etc. Bref, pas vraiment un triste sire...

Donc pour ce retour en terre française, on avait l'ambition de mettre en pratique tout ce qu'on avait appris de nos 8 premières dates, après un set, disons « moyen », à Bilbao, la veille. Et ce fut au final un super super concert avec une ambiance de feu en fin de set, et le sentiment assez clair d'être « allé chercher » un public pas spécialement venu pour nous, qui s'est peu à peu laissé convaincre et emporté sur les terres d'Elyose. Un gros moment et sans aucun doute notre meilleur moment de scène depuis le début de la tournée, dans un endroit un peu magique pour le live et entouré d'une équipe prévenante comme jamais (presque de quoi être fier d'être français...). De très de bon augure avant notre date lyonnaise, autre échéance importante pour nous, petits frenchies, d'autant qu'Antoine jouera pratiquement à domicile...

J'oubliais : mention spéciale pour le repas du soir et les desserts, tous home-made par les membres de l'assos. En cours de repas, Thomas demandera l'attention de tous pour porter un toast en l'honneur de nos hôtes d'un jour et de leur cuisine.


JOUR 11.
Relâche. Pour ce second jour « sans », avec au programme un simple déplacement de Toulouse à Lyon, nous sommes convenus avec nos potes d'Antalgia de nous arrêter en chemin pour visiter la citadelle médiévale de Carcasonne. Stéphan, le clavier de Thérion, envisagea un instant de se joindre à nous mais dut finalement renoncer faute de moyen de transport. Donc visite de cette splendide cité fortifiée au pays du cassoulet pendant trois-quatre heures, quelques emplettes, quelques photos dans ce cadre exceptionnel, restau collectif et nous reprendrons la route en milieu fin d'après-midi pour nous arrêter à Valence, au Sud de Lyon, après avoir flirté avec la Méditerrannée, du moins depuis l'autoroute. Ce soir on enregistrera audio-vidéo notre prestation de manière à encore et toujours améliorer le show ; on n'est là pour ça, comme expliqué précédemment.





_________________
Back to top Go down
View user profile
noela
Mirry dancers
Mirry dancers
avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 2010-03-28
Age : 33
Localisation : Bruxelles

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Wed 10 Oct - 15:58

Very Happy
Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/noela7
titi
The phantom of the opera
The phantom of the opera


Messages : 11
Date d'inscription : 2010-05-03
Age : 54
Localisation : bretagne

PostSubject: tour book   Wed 10 Oct - 16:57

tres intéressant moi j'ai assisté a la date de rennes et elyose a donné une superbe prestations .plus interessant que therion les anciens titre sa va mais les titres j'aime pas
Back to top Go down
View user profile
Justine
Elyose
Elyose
avatar

Messages : 536
Date d'inscription : 2009-09-08
Localisation : Paris

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Wed 10 Oct - 19:21

Merci titi ça fait plaisir
Back to top Go down
View user profile
The Effigy
Mirry dancers
Mirry dancers
avatar

Messages : 161
Date d'inscription : 2011-06-18

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Wed 10 Oct - 20:47

et bien.. cette tournée est vraiment une chouette "école" pour progresser... c'est génial de pouvoir en tirer plein de choses positives... et le meilleur reste a venir... j'le sens bien.. Very Happy
Back to top Go down
View user profile
Nwoaar
Elévation binaire
Elévation binaire
avatar

Messages : 391
Date d'inscription : 2011-05-01

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Wed 10 Oct - 21:11

Merci d'avoir parler d'AZF. Ce jour (21/09/2001) restera pour toujours gravé dans la mémoire des Toulousains...

En tout cas c'est vrai que le Bikini est une superbe salle!!! J'ai eu la chance d'y voir Within Temptation et c'était énorme.
Des copains ont pu poser une question a Justine Smile. Je n'ai eu que des retours positif de votre prestation de la soirée (et même Ghislain et Justine sur fb toute joyeuse^^).
Il me tarde de pouvoir voir vos vidéos (si on arrive a y avoir accès^^)
Back to top Go down
View user profile
Justine
Elyose
Elyose
avatar

Messages : 536
Date d'inscription : 2009-09-08
Localisation : Paris

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Sat 13 Oct - 13:50

Jour 12 : Lyon, le Transbordeur (dit « le Transbo »...). Arrivée en fin de matinée dans la capitale des Gaules ; passage quasi rituel pour notre batteur à la Baguetterie locale, antenne excentrée du magasin parisien et direction le Transbo. Arrivée sur place, la scène et ses abords sont étonnamment noir, on investit la place à tâtons en faisant attention de ne marcher sur personne ; on comprend rapidement que le lighteux de Therion (comprendre, l'ingé lumières) est en plein réglage de ses spots. Mais cette sombritude, assez persistante toute l'après-midi, est peut-être un signe après tout... L'après-midi est rythmé des diverses étapes qui sont les nôtres depuis 10 dates : brunch, investissement des loges, chargement du matos à proximité de la scène, balance instrus Therion, montage batterie Elyose en bas de la scène, balance Therion (ils jouent un/deux morceaux pour vérifier que tout est OK), montage de la batterie Elyose sur scène, balance instrus Elyose, balance Elyose, balance Antalgia (nous partageons grosso modo le même backline (batterie, amplis...)), dîner, show, représentation en merchandising en entracte et après le show de Therion , douche, départ. On est déjà dans une certaine forme de routine et il faut se faire parfois violence pour se remettre en question malgré les acquis et tenter d'aller toujours plus haut, ce pour quoi nous sommes ici.

Donc ce concert fut relativement « moyen » et surtout, la sombritude qui nous avait marqué à l'entrée dans la salle nous a pourvuivi pendant nos 40 minutes de gig, le responsable des lights ayant visiblement un goût prononcé pour les ambiances sépulcrales. Assez agacé, on lui en fera la remarque après le show. Notre captation en caméra vidéo du jour montre de longs passages dans le noir et les garçons ont souvent eu un mal de chien à voir des cases sur les manches de guitare. Bref, ce fut sans doute, d'un point de vue visuel, moins catastrophique qu'on l'a percu sur scène mais ce show restera quelque part marqué d'une sorte de pierre.... noire... Sinon accueil du public sympa, comme toujours en France. Certains repartiront avec le sentiment d'avoir découvert un petit univers métallique nouveau qui ne ressemble pas vraiment aux millieurs d'autres bands métal.

Jour 13 : Pratteln, le Z7. L'aventure commencera par un passage de frontière sous tension tant on nous avait vanté le zèle légendaire des douaniers suisses et le casse-tête annoncé de la gestion à l'entrée chez les Helvètes de notre stock de CD. On a alors attaqué la frontière à 3H00 du matin, histoire d'espérer ne trouver qu'un ou deux douanier(s) à moitié endormi et ayant autre chose à faire, à cette heure indue, que compter des centaines de CD... Bien nous en pris sans doute, car on est rentré en Suisse comme dans du beurre sans le moindre « rien à déclarer ??? ». Direction Prattelm au petit matin ; arrivée vers 12H00. Encore une grande et belle salle dédiée aux concert avec un plafond haut et aucune structure susceptible de perturber le son (plancher bois, poteaux massifs, différences de niveau de plafond...). Ca devrait logiquement sonner la mort et ce d'autant que l'endroit voit et a vu passer un paquet de stars de tous poil. Les murs de la cafétéria en porte les traces, à ce demander au final « qui » n'a pas joué ici...? Question son, toujours, les ingés sont locaux nous ont tout de suite impressionné par leur maîtrise de leur outil. Et lorsque Antalgia a balancé, leur son a été bon comme jamais au cours des 10 premières dates. De bon augure, Arthur... Nous enverrons le set avec plaisir et engagement, face à un public réceptif, volontiers participatif, mais non déchaîné. La surprise viendra du merch (comprendre le merchandising / nos ventes de CD) puisque nous battrons ce soir notre précédent record de vente de CD de près de 50%. Donc ça a bien plu, à l'évidence. On se prêtera avec le même plaisir (quotidien) à la rencontre avec les personnes séduites par notre prestation et qui souhaitaient nous le faire savoir (+ autographes + photos...). On a partagé en cette journée un peu de la tristesse de la chanteuse d'Antalgia qui, en dépit d'une voix remarquable, s'est fait attaquer lâchement sur son physique sur le Web et s'en est trouvé particulièrement blessée. C'est une belle artiste qui a un réel talent de chanteuse et de showgirl. Elle va devoir s'endurcir car, exposée en lead du groupe, elle sera fatalement exposée à ce genre de saloperie lâche (et n'est pas Beth Ditto qui veut).


Quelques anecdotes de la journée :

- au brunch du matin (rappel : 13H00...), Patrick s'installe seul sur une table de la cafette et absorbe mollement son bol de céréales. Surgit l'ombrageux (et brillant) Christofer, le cheveu en bataille, l'oeil préoccupé, tout juste sorti du tourbus (pour mémoire le tourbus Therion est parcouru par un mystérieux microbe que tous les membres du groupe attrapent mais -intelligemment- soit un par un, ce qui permet d'éviter le dépôt de bilan au pied d'une scène)... Echange de salutations de rigueur... Et voilà notre homme qui se prend une assiette qu'il place devant Patrick avant de la remplir de corn flakes et de se lancer dans une conversation qui durera près de vingt minutes, sur son background musical, les années difficiles, etc, etc. Si les membres de Therion ont tout de la gentillesse, de la disponibilité et de la constance du chien, Christofer relève plutôt du chat : c'est quand il veut, où il veut et comme il veut. De là à dire qu'ils s'entendent comme chien et chat, il y a là un pas que nous ne franchirons pas ; c'est lui le boss, c'est évident. Mais la légère méfiance du début vis-à-vis d'Elyose, s'estompe clairement peu à peu et, franchement, on n'a rien fait pour ne pas mériter cette confiance.

- notre loge du jour, une sorte de conteneur métallique surélevé surplombait la partie droite de la scène nous donnant un point de vue hyper privilégié sur le show. Un bon moment de plus avec un point de vue imprenable.

- lors du repli de fin de journée, Nalle, le bassiste de Therion (en fait il s'appelle Björn, dont Nalle est le diminutif (les mystères du suédois...)) tombera sur une boîte de CD d'Elyose et demandera alors à en acheter un. Bien entendu, nous lui avons offert avec un plaisir non feint, suivi de Stefan le truculent clavier qui réclamera le sien.

- autre moment de « gloire », le même Nalle chope Patrick descendant de scène, le montre du doigt assorti d'un « great band !!! ». Le compliment lui va droit au cœur avant de comprendre, à la tonalité de la conversation qui suivit, qu'il parlait en fait du groupe Rush dont Patrick portait un Tshirt. Raté...

- en sortie de concert, face au merchandising, Justine sera interrogée par quelques fans de Therion nouvellement acquis à Elyose, pour savoir si on parvient à échanger quelques mots avec le groupe. Arrive alors à l'improviste Thomas qui embrasse (avec ses bras...) Justine comme si sa vie en dépendait, et lui donne du « my wife ». Débarque alors le jaloux Stefan qui reprend son refrain sur le thème de l'amour impossible et des « heart medicine » qu'il est contraint d'absorber depuis sa rencontre avec Juss... Bref, ça pourrait se passer moins bien...


Last edited by Justine on Mon 3 Dec - 12:50; edited 1 time in total
Back to top Go down
View user profile
Lanthane
The phantom of the opera
The phantom of the opera
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 2012-10-12
Age : 28

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Sat 13 Oct - 13:57

Pour revenir sur le jour 12, j'aurai tendance à dire qu'Antalgia avait laissé le public assez froid mine de rien, enfin, c'est ce que j'ai senti autour de moi..... mais déjà avec votre prestation, j'ai trouvé que le public a commencé à chauffer, ça m'a laissé l'impression que vous étiez le tout premier groupe à passer de la soirée... disons que le public n'était pas aussi chaud qu'il aurait du l'être pour le deuxième groupe de l'opening....
Après, le problème niveau lumière c'est que l'ingé s'est réveillé pour therion, ça a été un des gros problèmes pour nous aussi^^

Mais globalement, moi en tant que spectateur, j'en ai tiré une expérience positive (non, sans blague ? Je ferai quoi ici, sinon ? xD)

En tout cas, je trouve que vous avez pas mal compensé le manque de lumière. Pour la défense des lyonnais, j'ai envie de dire que c'est assez courant, mine de rien, ce genre de pépins au transbo et que, tenant compte de ce problème, vous avez assuré aussi bien que possible. Je ne dirai pas que vous avez convaincu tout le monde, je ne cherche pas à mentir, pour la première écoute c'est assez space par moment pour un non habitué, mais bon, on accroche ou on accroche pas !

Preuve en est que vous m'avez motivés quand même assez pour, une fois obtenu le CD (en pleine tête, mais c'est ma faute xD), bah j'ai fais quelque chose que je n'ai jamais eu le courage de faire : aller demander une dédicace, vous dire si j'ai apprécié la prestation !
Back to top Go down
View user profile
Nwoaar
Elévation binaire
Elévation binaire
avatar

Messages : 391
Date d'inscription : 2011-05-01

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Sat 13 Oct - 15:07

Je voie que l'entente Therion - Elyose, déjà un peu présente, s'est fortifiée!
Back to top Go down
View user profile
ghislain
Elyose
Elyose
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 2009-08-26
Age : 45

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Sun 14 Oct - 16:55

Jour 14: Trezzo/Italie (proche de Milan) : une grande salle dédiée aux concert, assez bien organisée, un peu excentrée mais très connue. Un voyage Suisse-Italie avec traversée d'un des plus longs (voire le plus long...?) tunnel du monde (17 km) et quelques paysages de carte postale avec lacs de montagne entourés de sommets rocheux. Une erreur d'impression sur les billets de concert a privé une fois de plus les moins pressés du plaisir d'entendre Antalgia et sans doute, pour quelques un d'entre eux, Elyose. Concert un peu en apnée pour Therion avec très peu de pré-vente de billets. Dans le coin, on achète rarement sa place à l'avance et on se décide donc au dernier moment (il y aura au final 80 pré-ventes et plus de 400 spectateurs soir 320 places achetées à l'entrée...). Gig assez ordinaire, on affine, on affine. En sortant de scène, Patrick aura droit à une triple tape sur l'épaule de Christofer, de ce genre d'attentions auxquelles il est toujours difficile de donner du sens (« bien joué, gars », « pas mal, man », « courage, un jour vous y arriverez », « allez encore 10 ans et ça va commencé être ça », « c'était nul mais ne te décourage pas, sur un malentendu, un jour ça peut marcher »...bref, on ne saura jamais...).

Jour 15 : Glauchau, en Allemagne. Nalle, le bassiste de Therion, nous avait dit qu'il s'agissait du coin le plus sombre et paumé de la tournée. Il n'était pas très loin du compte d'autant que l'arrivée sur place sous une pluie battante n'a rien rajouté à la poésie de l'endroit. Le voyage fut mouvementé avec notamment une montée à plus de 1600 m d'altitude dans les Dolomites, dans laquelle le tourbus a un peu craché ses bronches. Comme hier, peu de pré-ventes, donc une production Therion un peu fébrile et du retard à l'installation du matos, qui a stressé un peu toute l'équipe. Nous serons surpris par le caractère uniforme du public, limite secte, à 95% en tenue de métallo, mais de métallo engagé, militant, avec noir de rigueur ; une sorte de réunion tribale pour grand messe du soir... Chez nous, c'est plus bigarré. Sinon, bon set, et accueil chaleureux du public mais sans débordement, ce n'est visiblement pas le genre de la maison Glauchau... Il en sera de même pour Therion. Les gens du coin sont visiblement plus des jouisseurs, attentifs et initiés, que des déchainés...

Jour 16 : Zlin en république tchèque. Un voyage trépidant avec des autoroutes quasiment en taule ondulée, sur lesquelles on se demande si on ne va pas finir par perdre ses roues tellement elles sont soumises à rude épreuve. Donc, on est arrivé un peu abasourdi dans une belle salle où, encore une fois, les plus grands se sont produits ces dernières années, comme en témoigne l'iconographie murale couverte d'autographes. La salle est au beau milieu d'un centre commercial en extérieur. Mais pour le shopping c'est un peu raté : ici c'est pas la zone euro et pour payer, il faut des couronnes locales et le change n'est guère possible dans ce genre d'endroit peu touristique, du moins pour les petits achats. Avec cette date on commence à rentrer dans des régions qui ne sont pas vraiment les débouchés naturels du métal d'Elyose. On n'ose penser à ce qu'on pourrait répondre au type qui nous inviterait à un festival tchèque, roumain ou polonais, auquel on devrait transmettre nos exigences financières (un simple défraiement transport, on ne parle pas de salaire) sans doute pas en rapport avec son budget. Sinon, un accueil sympa, un sound check très prometteur et un public vraiment chaud-bouillant. La salle était pleine à craquer et le public hyper participatif. Dès le set d'Antalgia, on l'a compris : la soirée allait être extra hot. Impressionnant ces 600 personnes frappant toutes dans les mains ensemble. Mesdames et messieurs les Tchèques, vous êtes à ce jour les champions de la hotitude (ou de la hot attitude) sur le passage de cette tournée. Bravo ! Et on retient la leçon pour demain, dans la capitale : ça va chauffer encore grave (« visiblement les Tchèques ne sont pas de bois » (tous droits : Antoine Bouchet@Elyose)).

Back to top Go down
View user profile
Nwoaar
Elévation binaire
Elévation binaire
avatar

Messages : 391
Date d'inscription : 2011-05-01

PostSubject: Re: TOUR BOOK   Sun 14 Oct - 20:56

Bizarre quand même le principe d'acheter les places que le soir venu... Therion devait effectivement être tendu...

Antoine, comment as tu pu faire une blague comme ça!!!
Back to top Go down
View user profile
Sponsored content




PostSubject: Re: TOUR BOOK   

Back to top Go down
 
TOUR BOOK
Back to top 
Page 1 of 3Go to page : 1, 2, 3  Next
 Similar topics
-
» Tour book British Steel 1980
» Site de la Batterie Fanfare de l'Alerte de la Tour du Pin
» [Vidéo] Accès Privé - M6 Tokio Hotel et les Afghanes on Tour
» Notez le Welcome to Humanoid City Tour sur 10
» Nov 2010 Saturn's wrath European tour

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Forum Officiel - Elyose  :: Elyose :: Concerts-
Jump to: